Entretien avec Anne PATEL sur l’histoire et la philosophie de Kübbii

Une formidable aventure qui combine créativité et valeurs.

 

L.B : Vous êtes bien assise sur votre Kübbiikubbii-anne-patel

(rires) : incroyablement confortable et solide

L.B. : Vous aiguisez ma curiosité. Pourriez-vous m’expliquer un peu plus en détails ?

Mon Kübbii possède non seulement mes valeurs écologiques  mais il est super pratique, simple, ludique, dynamique, coloré, amusant. Il sert à beaucoup de choses, ranger, décorer, communiquer et il s’adapte facilement à tout sorte d’endroits, autant à la maison qu’au travail…..

L’idée c’est d’avoir du fun, du changement, une dynamique avec un objet qui normalement est très sérieux : le meuble.

C’est un produit différent de tout ce qui existe, qui ne remplace rien, mais qui complète beaucoup de choses en attirant l’attention.

L.B. : Ça à l’air de quelque chose pratiquement magique.

Magique?! Non, justement, c’est très terre à terre, pratique et fonctionnel.

Ça  a l’air si simple. Mais il a fallu un an rien que pour développer et tester le concept. D’après mon expérience, les solutions qui semblent les plus simples sont souvent celles qui nécessitent le plus de rigueur.

L.B : Est-ce que vous vous êtes inspiré de quelqu’un ou quelque chose ?

Ayant gardé mon âme d’enfant, je me suis inspiré du jeu de Lego. Les éléments qui s’assemblent pour créer ce que l’on veut  qu’ils deviennent. Au lieu de construire des chateaux fort on crée des aménagements utiles pour notre quotidien.

L.B: Peut-être voulez-vous nous expliquer rapidement le fonctionnement de ces modules ?

L’idée est  de ne pas avoir un meuble en tant que tel. C’est-à-dire que votre Kübbii  peut servir à s’assoir  mais aussi devenir un espace de rangement. Donc, ce n’est pas un meuble en tant que tel, car il ne s’appelle pas une chaise mais un Kübbii qui sert à s’assoir. Ce n’est pas une étagère mais différents Kübbii assemblés pour faire une bibliothèque ou une étagère.

Une façon lidique de considérer ses meubles. Tout change tellement vite, j’ai cherché a créer un produit qui change en meme temps que nos idées et nos envies..change de forme après un démenagement, de pièce, de vocation et change de couleurs de texture, de message aussi vite que nos besoins. Je pense que c’est ce facilité la vie.

L.B. : Parlez-moi de votre démarche.

Les valeurs environnementales ont pris une place très importante dans cette aventure. Oui c’est un produit le fun, mais c’est surtout un produit à zéro empreinte écologique. La recherche a commencée sur la  base des 3R qui sont Réduire, Recycler, Réutiliser. Donc, c’est utiliser une matière première qui existe déjà, sans recourir à une nouvelle matière première comme l’arbre pour les meubles. Ma matière première qui vient du recyclage, on repart de la pâte à papier pour donner le carton.

Quand on sait que chaque tonne de papier recyclé sauve 2 tonnes de bois!!!

Le cycle de vie d’un Kübbii : il naît d’un geste qui est le recyclage. Il va avoir  de nombreuses d’utilisation durant sa vie pour retourner au recyclage, sans aucune empreinte écologique à aucun moment. C’est un éternel recommencement, un cycle de vie sans fin!

L’idée maîtresse est là. C’est utiliser des rebuts que la société de consommation a déjà fabriqué, en faire un produit amusant et ne rien laisser derrière. On arrête de remplir les dépotoirs et faire moins travailler les usines d’incinération. Ça permet d’avoir un produit consciemment écologique qui ne laisse aucune trace.

L.B: Quelle est l’importance de vos principes écologiques?

C’est notre mission : Kübbii veut faire entrer les produits faits de matériaux recyclés dans le quotidien de la population. La compagnie tient à contribuer à la réduction de l’empreinte carbone des entreprises, des organismes et des familles en offrant une alternative créative et pratique.

Les valeurs écologiques sont la raison d’être de Kübbii

L.B: Pourquoi le carton?carton entrepot

Une matière première sous-estimée! Le carton est présent partout autour de nous; au point où l’on n’y prête plus attention. Pourtant, le carton multiplie ses applications dans la vie quotidienne. En plus d’être solide, léger et recyclable il a un potentiel  incroyable !

Le travail du carton existe dans le monde entier. Mais le plus souvent de façon artisanale ou à usage unique pour l’événementiel.

J’ai poussé le concept plus loin. L’utilisation du carton étant un matériau atypique, j’ai voulu créer un concept atypique

L.B.: Est ce que c’est l’écoconcept?

C’est seulement une partie de l’écoconception.

Entre le moment où Kübbii est créé et le moment où il retourne au recyclage, il y a beaucoup d’étapes qui peuvent laisser des empreintes écologiques.

Le but est de décortiqué toutes les étapes de  fabrication et d’en minimiser l’impact environnemental

L.B: Comment se manifeste la notion d’écoconception chez Kübbii ?

La fabrication de Kübbii nécessite une très petite quantité d’énergie  et quasiment pas d’eau.

Aucun produit toxique n’est utilisée : la colle à base de dextrine est écologique ( fécule de pomme de terre)

Toutes les chutes de postproduction sont recyclées pour contribuer à la politique de prévention des déchets.

La production est entièrement réalisée au Québec. Je me suis arrangée pour que tous mes fournisseurs soient dans un rayon de 30 kilomètres autour de l’entrepôt pour qu’il y ait un minimum de gaz à effet de serre émis pour les transports.

  • Fait de matières recyclées

  • Recyclable

  • Produit fait au Canada

  • L’économie sociale

  • Ici on recycle Bronze

L.B:  Je crois que Kübbii contribue  à l’économie sociale?

Oui en travaillant avec l’organisme Petites Mains de Montréal pour la réalisation des sangles qui servent à attacher les modules entre eux. L’organisme soutient les femmes immigrantes et contribue à leur insertion dans la société québécoise.partenarie-petites-mains

L.B. : Quelles sont les meilleures qualités de vos Kübbii ?

La solidité. Le carton est extrêmement solide mais en plus les tranches de carton sont alternées, ce qui permet la même solidité dans tous les sens d’utilisation.  On  peut sauter dessus, c’est indestructible. Je les ai même déjà posé dans la neige, ils ont séchés et sont toujours beaux.

La légèreté. Deux clous, puis on l’accroche au mur. Ils sont très facile à manipuler.

Le changement de look par le changement des faces imprimées amovibles, une grosse différence qui n’existe  nulle part. Changer le look et le message de son mobilier ou de son présentoir en quelques secondes, ça oui c’est un peu magique

Mettre différentes profondeurs dans la même installation. Ce qui donne aussi un type de structure très architecturale. En associant les différentes profondeurs ( 10 ,8 et même 6 pouces) on a vraiment des jeux de perspectives incroyables!

L.B. Parlez-nous un peu de vous.

Je suis d’origine française, mais au Québec depuis un bon nombre d’années, donc double nationalité. J’ai toujours baigné dans entrepreneuriat puisque mes 2 parents étaient entrepreneurs. Donc, c’est comme l’ADN de la famille, tous mes centres d’intérêt se sont transformés en projets

L.B. : Quelle est votre expérience personnelle en  entrepreneuriat ?

J’ai crée ma première compagnie  à 26 ans, un centre d’esthétique que j’ai gardé pendant 11 ans. Une belle réussite avec beaucoup de plaisir  à travailler avec et pour les autres. Et puis, la vie a fait que j’ai choisi de changer de pays pour vivre une nouvelle aventure. Mon conjoint, spécialiste en développement durable et moi avons choisi le Québec pour la francophonie.

L’immigration a eu lieu en 2001 et là, j’ai commencé un nouveau métier : sculpteure sur  pierre et  bois souvent des grands formats. C’est durant cette période que  ma créativité s’est révélée. Puis, la vie a voulu que je change à nouveau de direction et j’ai cherché à lier mes trois forces : l’entrepreneure, l’artiste  et mes valeurs environnementales fortement encrées.

L.B: Quand avez-vous parlé sérieusement de Kübbii pour la première fois ?

C’était en mai 2011. Des discussions euphoriques ont donné naissance à de nombreuses idées clés et qui en sont restées la base. J’ai alors créé un business plan débile avec des nombres de pièces complètement délirants. Mais j’étais convaincue que ce produit deviendrait une référence unique au niveau de ses caractéristiques et un chef de fil pour l’utilisation de matière recyclée dans notre quotidien.

L.B: Avez-vous rencontré des obstacles ?

Et comment ! Des problèmes de tout ordre… crédibilité au près des fournisseurs qui ne croyaient pas au projet, mais que j’ai fini par convaincre grâce à ma passion. Il a fallu faire connaitre Kübbii sans   budget publicitaire…et faire accepté le carton comme matière première…. Oui, vraiment beaucoup d’obstacles. Mais c’est une bonne chose, car c’est comme ça qu’on apprend encore et toujours!

 

L.B. : Je vous ai déjà entendu dire que vous étiez la maman de KübbiiPrototype-Kübbii

C’est vrai, je le dis souvent, parceque ça a été tout un parcours de création. Le tout premier a été fait avec mes cartons de déménagement!!! Et puis, après il a fallu trouver des entreprises pour le fabriquer réellement. Ça a été tout un cheminement jusqu’au moment où il est réellement sorti au SIDIM en 2012.

Il a fallu beaucoup de temps, beaucoup d’éducation avant qu’une clientèle me fasse vraiment confiance. J’ai commencé à travailler beaucoup avec les bibliothèques et les écoles. Pour moi, ce sont des partenaires de transmission de message éducatif extraordinaires.

Maintenant que Kübbii vole de ses propres ailes, je  chercher  surtout à savoir comment les autres ont envie de s’en servir. Ainsi Kübbii pourra se développer en fonction des besoins de chacun.

Il y a un Kübbii différent pour chacun de nous!

L.B: Où sera Kübbii dans 5 ou 10 ans ?

Mon rêve , qu’une communauté Kübbii se mette en place.

Pour moi La Kübbiimania  c’est penser Kübbii comme solution d’aménagement, comment Kübbii peut m’aider  aujourd’hui !

Et c’est bien sur une dynamique avec  des concours de design de face pour design son espace à son image, faire une différence pour la communauté comme  notre démarche Bookbüddii pour les enfants. Il y a tellement de possibilités. Mais, c’est cela une grande famille !

Nous ne sommes qu’au début de l’aventure Kübbii. Je souhaite  créer  une grande variété de formes qui se complèteront les unes aux autres, de tailles, de couleurs pour pouvoir répondre à un maximum de besoins. Automatiquement l’utilisateur devient le créateur

Chacun pourra faire sa propre construction  en pleine conscience  environnementale. Plus Kübbii sera utilisé, plus il aura un impact important sur la planète. Imaginez le nombre d’arbres, non seulement que l’on n’aura pas à replanter, mais qui ne sera pas nécessaire de couper

L.B. : On a hâte de vous reparler très bientôt. Merci Madame Patel et longue vie à Kübbii!

Entretient réalisé par Lucie Bettez, historienne

www.continuité.com